DEGENERATiON CHRONiQUE

DEGENERATiON CHRONiQUE

Néant

04 janvier 2009

renewal

drinkupchouchou.canalblog.com

Posté par baby June à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2008

Je t'aime virgule plus point à la ligne

MOi_echarpe mascara_coulant_et_niktamerGO HOME IT'S OVER

Poupée elle aime pas les lecons, les baisers sur le front.

Faut que je revois Anaïs ça urge vraiment. Je boirais bien une vodka avec elle parce que ça me manque aussi tout ça. De plus en plus geek et le noir sous mes yeux de plus en plus dégoulinant. Ainsi que la frange partant en live et les cernes qui laissent de moins en moins de place à mes yeux. Photos loupées.

Posté par baby June à 18:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 septembre 2008

Tutu rose & talons hauts.

lou1

Nouveau problème capilaire. Mon lisseur fait des siennes. Monsieur ne fontionne plus avec la prise de la salle de bain. Cheveux à moitiée lissés toute la journée, attaché quand même pour cacher le semi-désastre. Sinon j'ai vu la vie en rose et jaune et Darling me comprend. The Kills en concert ? Peut être bien. La question c'est avec qui ? Sinon vous serez tous d'accord pour dire que la nouvelle pub Levi's est magnifique, je pense.

Last day of magic dans les oreilles, le nez bouché à cause de ce rhume de m**de et un léger goût de citron dans la bouche. Des flashs de cette aprés-midi qui me reviennent. Pas l'impression d'être le week end. Bonne semaine dans l'ensemble et bien contente de mon choix de lycée.

Posté par baby June à 22:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 septembre 2008

Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir.

nous02

Tu sais, je ne suis mieux que personne. J'aime le faire croire.

J'appelerais bien cette photo souvenir. Elle rime avec mélancolie, et avec fin aussi. Je ne regrette rien, vous non plus. Toutes bonne chose a une fin, toute mauvaise aussi. Nous, c'est fini. Et plus j'y pense, plus j'oublis, plus je m'en fous.

Posté par baby June à 17:51 - Commentaires [5] - Permalien [#]

12 septembre 2008

I miss U. 75ONLY75 n'oublis jamais ça.

Nous_deux_love

Elle ne m'a jamais jugée, jamais laissée, trahie, déçue. Toujours écoutée, aimée, soutenue. Quoi que je décide elle m'encourage, elle sais être là. Nos différence font nos ressemblances. Mon texte ne rime à rien. Rien d'autre que quelques lignes, du vent. C'est presque rien, c'est tellement peu. Comparé à nous. Je me rapelle encore, des trace de crayon noir sur mon draps, reste de nos tatouages home made. Je me rapelle de ta chaise taguée, de mon cri à H&M, de tes figures gymastes avec Margaux. Je me souviens de l'odeur du vernis tout frais acheté, de moi version BB Auburn. Des paninis d'Angers, de nos efforts pour trouver Claire's, de nos photos déformées pas l'ordinateur de je ne sais plus quel magasin. Du meilleur réveillon de ma vie, de ton poster gribouillé par mes mots. De mes "blagues", de nos imitations de C. Dion, de ta rage contre C. Maé, et de tout. Tout ce qui a fait que cette semaine fût la plus belle.

Ne pas savoir boire.

Ne pas savoir ouvrir un placard.

S'aimer.

Posté par baby June à 23:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 août 2008

You and me, I love you Baby

Converse_escarpin

Une converse un escarpin. Je trouvais ça esthétique_

Frizette_oim

J'aime. Je hais. Je t'aime. Je le hais. Ca, c'est fait. Vous le savez tous , depuis le temps. Je suis au lycée, du haut de mes 14 ans oui oui. Et puis j'ai qu'une chose à dire : C'est trop bien comparé au collège, mais tout le monde le sais ça. Bref, article moche & inutile. A Refaire.

Posté par baby June à 01:52 - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 août 2008

Sur le chemin tremble sifflote, cet air cette chansonette très sotte.

Mariga

Moi autrement, ailleurs. Nulle part peut être. Sûrement. Et je me dis que, je ne me vois vraiment pas vivre autre chose que mes rêves. Tu sais, si tu étais là aujourd'hui. Si je n'aurais pas dû passer par des prières pour croire que tu m'écoutes, si tu aurais pus être là pour me défendre et me protéger comme elles le font plus ou moins aujourd'hui. Si tu étais adulte, si elle n'avait pas tant pleuré. Et si je t'avais connu, j'éspère que tu me dirais : " Fonce ! " Mais tu es parti sans me laisser le temps d'arriver.

<< Et puis on grille nos vies, on s'aime et on sourit. On ne sais plus pourquoi, on s'aime. Mais on se dit que, la vie est plus simple à deux. Mais l'amour de la solitude nous rattrape. Même à deux, le bonheur n'existe pas. Même à deux, de toute façon l'amour je n'y crois pas. >>

Posté par baby June à 11:48 - Commentaires [9] - Permalien [#]